Kinshasa - RDC
19 Fév 2017
Nous suivre sur

« Actuellement, au bout de trois mois, la Zone de Santé (ZS) de Kingandu a déjà admis dans ses Structures 1.027 enfants souffrant de la malnutrition aigüe sévère, dont 174 sont déjà guéris, ou ‘déchargés’ ».

Ce bilan provisoire d’un projet de neuf mois a été donné lundi à caritasdev.cd par  Dr Callyxte Katshi, Chargé de Suivi et Evaluation au Programme de Nutrition de la Caritas Congo Asbl, à l’issue d’une réunion d’évaluation avec l’équipe de Bureau central de la Zone de Santé de Kingandu et le BDOM Kikwit.

En fait, une équipe de Caritas Congo Asbl est depuis vendredi 22 novembre 2013 en mission de suivi du Projet de réhabilitation nutritionnelle des enfants, dans la ZS de Kingandu, dont le bureau central est situé à 120 km de Kikwit, dans le Territoire de Gungu, District de Kwilu, Province du Bandundu, au sud-ouest de la RD Congo. Il est question d’évaluer les activités réalisées depuis son lancement en août dernier.

« Par rapport aux activités de prévention, la ZS Kingandu a réussi à former 103 Groupes de soutien à l’Alimentation du Nourrisson et du jeune Enfant (ANJE). Ils sont tous fonctionnels. Nous pensons que si l’on maintient cette allure, le projet va atteindre ses objectifs dans les neuf mois prévus », a souligné Dr Katshi.

 

Prendre en charge 2.200 enfants malnutris aigües sévères en 9 mois


En effet, ce projet vise à prendre en charge 2.200 enfants souffrant de la malnutrition aigüe sévère dans la Zone de Santé (ZS) de Kingandu. 
Il doit aussi développer des activités de prévention et de promotion pour la lutte contre la malnutrition dans toutes les 17 Aires de santé que compte la ZS de Kingandu.
Pratiquement, près de 85 Relais Communautaires et Institutionnels, formés au dépistage actif des enfants malnutris, sont déployés dans leurs communautés et ménages.

Certains sont des membres des Communautés Ecclésiales Vivantes de Base (CEVB/Catholiques). Ils dépistent effectivement les enfants et les envoient aux Structures de santé dont l’une fonctionne comme Unité Nutritionnelle Thérapeutique Ambulatoire (UNTA).


C’est dans ce centre de santé qu’on revérifie les critères d’admission de l’enfant. La mission de Caritas Congo Asbl  a pu s’en rendre compte au Centre de Santé de Sondji, visité samedi dernier. S’il est réellement malnutri, l’on commence alors à le prendre en charge, avec un aliment-médicament, un aliment thérapeutique prêt à l’emploi, appelé « Plumpy Nut ». Cela permet à l’enfant de rester à la maison, avec un suivi d’une semaine chaque fois. 
Près de trois mois plus tard, l’enfant peut déjà être guéri. On parle alors d’un enfant « déchargé ». 



La malnutrition : un problème sérieux, mais évitable !


Après la prise en charge, les Infirmiers prodiguent des conseils aux parents des enfants « déchargés » pour éviter des cas de rechute. C’est notamment de continuer l’allaitement maternel et appliquer une alimentation de complément adéquate. Les parents doivent pour cela préparer des recettes culinaires à base d’aliments qu’on trouve localement.


En dehors de ces conseils, les parents assistent à des démonstrations culinaires pour voir comment préparer ces recettes de manière équilibrée en vue de protéger les enfants contre la malnutrition. Ce qui justifie ce message de Dr Callyxte Katshi aux parents : «la malnutrition est certes un problème sérieux dans nos milieux. Mais, nous pouvons la prévenir, ne fût-ce qu’en respectant l’Alimentation du Nourrisson et du jeune Enfant. En allaitant exclusivement l’enfant de 0 à 6 mois, on évite la malnutrition. Et en nourrissant l’enfant avec les recettes culinaires préparées avec des aliments locaux, qu’on trouve même dans nos villages, on diminue davantage le taux de malnutrition. Ce sont des actions qui ne nécessitent pas de fonds exorbitants. Elles sont à la portée des ménages », exhorte le médecin.


Parties prenantes au Projet


Ce projet est financé par le Pooled Fund. Les « Plumpy Nut » ont été fournis par l’UNICEF. Caritas Congo Asbl appuie la Zone de Santé de Kingandu qui intervient avec son Equipe-cadre, via le Bureau Diocésain des Œuvres Médicales (BDOM) Kikwit.


Au-delà de ces acteurs, l’Eglise Catholique intervient une fois de plus avec ses Communautés Ecclésiales Vivantes de Base, qui se sont constituées en canal pour le développement des actions de prévention.  Elles sont des groupes de soutien à l’ANJE pour aider les mamans à se partager les expériences positives et à se soutenir mutuellement par rapport à l’allaitement exclusif des enfants (au sein) et à l’alimentation de complément adéquate. La mission de Caritas Congo a assisté dimanche dernier à la réunion de deux de ces Communautés, notamment la CEVB Ngemba/Paix, à la Nouvelle Cité de Kingandu.

Il ya aussi des Relais Communautaires de la Zone de Santé qui sont traditionnellement dans la communauté.

Echos du saint siège
Société
IMAGE Bandundu : 174 enfants...
« Actuellement, au bout de trois mois, la Zone de Santé (ZS) de Kingandu a...
IMAGE RDC: Caritas Congo...
Le Projet d’extension /Appui à la scolarisation des Enfants et Adolescents...
IMAGE Diocèse de Boma : Le...
Une mission a été organisée récemment sur terrain pour le compte du projet...
ESPACE MEMBRE

NEWSLETTER
Soyez informer par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
COORDONNEES

Avenue Monts Virunga, n° 59, Commune de la Gombe, BP 3258 Kinshasa / Gombe / RD Congo

Tél : 00243 (0)998 24 86 99
Email : cenco2009@yahoo.fr
http://www.cenco.cd

© CENCO 2016

Concu par IT-Connexion